B118 - Dimanche 4 septembre : hommage à David Edwards

Publié le par bluesland.over-blog.com

DAVID HONEYBOY EDWARDS

 

(June 28, 1915 – August 29, 2011)

 

mu8kak464miwak4m.jpg

 

The World don't owe me nothing

("Le monde ne me doit rien")

 

Gros coup de blues pour le blues... N''a jamais eu la notoriété de Muddy Waters ou BB King, mais il a autant contribué à faire connaître le blues hors de son berceau d'origine. Légende du blues du Delta du Mississippi dont il était le vénérable doyen : 96 ans !

  • Petit-fils d'esclave, fils de cultivateur, David "Honeyboy" Edwards est né à Shaw, un village situé en plein Delta du Mississippi ;

  • Pars sur les routes à l'âge de 14 ans avec Big Joe Williams et mène une vie de musicien itinérant ;

  • A également joué avec Charley Patton, Son House, Tommy Johnson ou encore Robert Johnson ;

  • The World don't owe me nothing ("Le monde ne me doit rien") : cet album est inclus dans un ouvrage éponyme : The World Don't Owe Me Nothin' : The Life and Times of Delta Bluesman Honeyboy Edwards ;

  • Ouvrage dans lequel il narre souvenirs d'enfance (ou comment il apprit à jouer de la guitare en 1929 en regardant son père et en lui prenant dès qu'il pouvait l'instrument acheté pour 8 dollars à un paysan) et relate sa vie de musicien itinérant dans le Sud et son arrivée à Chicago dans les années 1950 ;

  • Honeyboy, qui tenait son surnom de la manière dont sa mère l'appelait lorsqu'elle demandait à sa grande soeur de le surveiller alors qu'il faisait ses premiers pas ;
  • La légende veut que Honeyboy était présent lorsque son ami Robert Johnson a descendu le verre de whisky empoisonné qui lui fut fatal, à 27 ans (plusieurs versions se disputent les faits, mais une femme est au centre) ;

  • Intronisé au Blues Hall of Fame en 1996 et distingué en 2002 par le National Endowment for the Arts, mais aussi récompensé par un Grammy Award en 2008 pour le meilleur album de blues traditionnel (Last of the Great Mississippi Delta Bluesmen: Live in Dallas), et un autre pour l'ensemble de son œuvre en 2010.

 

Crawling King Snake (Testament, 1997)

 "Blue And Lonesome"


The World Don't Owe Me Nothing (Testament, 1997)

   "Crossroads"

 

Big Joe Williams And The Big Stars Of Mississippi Blues (JSP Records, 2003)

   "Wind Howlin' Blues"

 

Roamin' And Ramblin' (Earwig, 2008)

   "Crawling Kingsnake"

 

Discography

  • Who May Be Your Regular Be (Arc, 1951)

  • Build A Cave (Artist, 1951)

  • Drop Down Mama (Chess, 1953)

  • Old Friends (Earwig, 1979)

  • White Windows (Blue Suit, 1988)

  • Delta Bluesman (Earwig/Indigo, 1992)

  • I've Been Around (Savoy Jazz, 1995)

  • Crawling Kingsnake (Testament, 1997)

  • World Don't Owe Me Nothing [live] (Earwig, 1997)

  • Don't Mistreat a Fool (Genes, 1999)

  • Shake 'Em on Down (APO, 2000)

  • Mississippi Delta Bluesman (Smithsonian Folkways, 2001)

  • Back to the Roots (Wolf, 2001)

  • Roamin' and Ramblin (Earwig, 2008)

Publié dans Playlists

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article